Français | English
Acceuil
Mission / Vision
Historique
Rév. S.-E.- Perrey
membres du Conseil
equipe de travail
Comité culturel
Club des coeurs joyeux
Location de salle
emplois disponible
Bénévole de l'année 2017
Gallerie de photos
Bulletin / Archives
liens
Commentaires
Contactez-nous
Télécharger nos bulletins!

Click sur un lien pour télécharger!
Bulletin communautaire
Bulletin de nouvelles
Le premier prêtre Acadien de l'Î.-P.-É.
Saint-Simon et Saint-Jude
Tignish, Î.-P.-É
Le 14 juillet 1988
 

1802 - 1887

Naissance: le 15 juillet 1802, à Tignish Î.-P.-É.
Études: 1819-1826, à Nicolet, Québec
Ordination: le 28 juin 1828, à Saint-André
Décès: le 3 août 1887, à Baie- Egmont
Inhumation: le 5 août 1887, à Baie-Egmont
 

Sylvain- Éphrem Poirier, qui signait toujours "S.E. Perrey" naquit le 15 juillet 1802, à Tignish, Î.-P.-É. Il était le 7e dans la famille de 9 enfants de Pierre (Grand' couette) Poirier et de Marie Chaisson.

Peut-on vraiment se faire une idée de ce qu'étaient les circonstances dans lesquelles Sylvain est né? Les Acadiens s'étaient à peine remis des années de l'effroyable Déportation de 1758. Il faut bien reconnaître que la vie ne leur était certe pas chose facile.

 Les autres familles Acadiennes se virent obligés de quitter les bords de la baie Malpeque pour aller se rétablir dans la forêt vierge de la région de Tignish (près de ce qu'on appelle aujourd'hui "La Green" Celles-ci furent les toutes première familles à s'établir à Tignish.
 
Sylvain- Éphrem fut probablement baptisé dans la première petite église de Tignish bâtie pièces sur pièces en 1801.
 
Il fréquenta l'école à Tignish et, par la suite il alla continuer ses études à Rustico.

En 1819, l'abbé Joseph- Étienne Cécile, curé et missionnaire à Rustico, reconnut les aptitudes et les qualités morales du jeunes Poirier et il le recommanda à l'évêque Plessis de Québec, qui lui trouva une place au Collège de Nicolet. Jusqu'en 1826, il y demeura tout en poursuivant des études qui allaient le mener au sacerdoce.

Dans une lettre du 24 mai 1819, à l'évêque Joseph- Octave Plessis, l'abbé Joseph- Étienne Cécile parle ainsi de son protégé:

" Il s'est offert un Jeune Acadien nommé Poirier qui désire faire ses études pensant à l'état ecclésiastique. Il est un peu âgé, il entre dans sa dix-sept ou dix- huitième année. Il n'a que des talents ordinaires. Cependant, il pourra réussir. Je lui fait la classe a peu près un mois...Il est surtout vertueux et ferme dans le bien. Je prie votre Gardeur de le mettre dans le collège qu'elle trouvera bon..."

Imaginez les épreuves traversées et les sacrifices vécus par ce jeune Acadien, qui à cette époque de l'histoire acadienne de l'Î.-P.-É. se trouvait si loin des siens.

Il rentra à l'Île en 1862 et complèta ses études sous l'égide de Mgr Angus- Bernard MacEachern, vicaire apostolique de l'évêque de Québec. Il reçut l'onction sacerdotale des mains de Mgr MacEachern le 28 juin 1828, à Saint André, Î.-P.-É. Après son ordination, le jeune prêtre fut nommé curé à Tignish.

Quel grand jour pour les Acadiens de voir un des leurs monter à l'autel du Seigneur! L'abbé Poirier joua un grand rôle dans la rehabitation et survivance du peuple Acadien de la première heure. Pendant une quinzaine d'années il s'est occupé à lui seul d'un apostolat qui s'étendait de Tignish à Miscouche distance d'une soixantaine de milles.

A cette époque, les moyens de transport et l'hébergement étaient des plus rudimentaires. Il devait certes se coucher sous tous les éléments. Il voyageait en canot, à cheval, à pied et sans doute autrement pour visiter ses gens dans les missions. Poirier donnait "toujours" l'impression 'd'être gai, content et heureux dans son ministère malgré toutes les difficultés".

En 1844, S.É Poirier (Perrey) fut nommé à la cure de Miscouche avec les dessertes de Baie- Egmont et de Mont-Carmel. Le jeune Peter MacIntyre, nouvellement ordonné, devint curé de Tignish et les régions environnantes. En 1860, en raison de sa vue chancelante, l'abbé Poirier prit un repos bien mérité de ses labeurs. Il se retira et alla demeurer avec une de ses soeurs à l'Étang- des- clous près de Tignish.

En 1869, ayant repris ses forces et ayant regagné suffisamment la vue, il assuma de nouveau ses responsabilités de prêtre auprès de ses ouailles. Il fut assigné à la cure de Mont- Carmel à titre de premier curé résident de cette paroisse. A ce poste, il s'occupa également de la mission de Baie- Egmont.

Le 4 juillet 1878, l'abbé Sylvain fut fêté en la chapelle du Couvent Saint-Joseph à Charlottetown pour marquer le cinquantième anniversaire de sont ordination sacerdotale. Devenu couvent, cet immeuble fut transporté à Charlottetown en 1864 de Saint-André où il avait servi d'église et dans laquelle le premier prêtre acadien de l'Î.-P.-É. avait été ordonné.

Finalement, en 1879, l'abbé Poirier, devenu aveugle, prit sa retraite du ministère et alla résider à Baie-Egmont avec son neveu Félix Poirier.

Il devint membre du Conseil du Collège Saint-André fondé en 1830 par Mgr A.-B MacEachern. Plus tard, il donna son appuit à l'établissement du Collège Saint-Dunstan fondé par Mgr. Bernard-Donald MacDonald en 1855. Il fut président de la succursale du comté de Prince de la Société d'abtinence totale. Il fut membre fondateur de la Société mutuelle d'assurance diocésaine pour les prêtres âgés et infirmes fondée en 1846. Il fit bâtir, rallonger et compléter des églises, et il fit ériger des presbytères. Ayant une bonne connaissance de la musique religieuse, il organisa des chorales dans les missions. L'influence qu'il eut dans ce domaine, disait-on, se faisait encore sentir dans les paroisses du comté de Prince au moment des changements liturgiques amenés par Vatican 11.

Dans son testament, Sylvain-Éprehem Poirier légua de l'argent pour l'éducation des jeunes Acadiens; des bourses d'études furent créées au Collège Saint-Joseph à Memramcook, N.B. et au Collège Saint-Dunstan à Charlottetown.

L'abbé Sylvain-Éphrem Poirier (Perrey) rendit l'âme au Créateur le mercredi 3 août 1887. Ses funérailes eurent lieu en l'église Saint-Philippe et Saint-Jaques de Baie-Egmont devant une foule imposante de fidèles et de membres du clergé. Ses restes mortels furent inhumés dans le cimetière de la paroisse de Baie-Egmont.

ÉVÉNEMENTS
<< octobre 2017 >>

d l m m j v s
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17
18
19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31